Fondation Seligmann

apres demain logo

derniere parution
Dernière parution

Tous les numéros
Rechercher dans les articles :

Recherche avancée


 KIOSQUE

Espace Lecteur







Mot de passe oublié
Enregistrement

Prix Seligmann contre le racisme 2011

Le prix Seligmann contre le racisme 2011

a été remis le jeudi 16 janvier 2012 dans les Grands Salons de la Sorbonne,

à Laetitia Bucaille pour son ouvrage

"Le pardon et la rancoeur. Algérie, France Afrique du Sud: peut-on enterrer la guerre ?", paru aux Editions Payot

et à Paulette et Marcel Péju et Gilles Manceron pour leur ouvrage "Le 17 octobre des Algériens", suivi de "La triple occultation d'un massacre", paru aux Editions La Découverte.

 

Le Prix SELIGMANN contre le racisme 2011 a été décerné en Sorbonne, mardi 29 novembre 2011, sous la présidence de Monsieur Patrick GÉRARD, Recteur de l’académie, Chancelier des Universités de Paris.

Le prix a été partagé à l’unanimité des membres du jury entre deux ouvrages - le jury estimant que ces deux ouvrages étaient complémentaires, en exposant différentes facettes d’un même thème lié au conflit franco-algérien, et représentaient parfaitement à eux deux l’esprit du Prix SELIGMANN contre le racisme.

 

"Le 17 octobre des Algériens" suivi de "La triple occultation d’un massacre", de Paulette et Marcel PEJU et Gilles MANCERON, publié aux Editions La Découverte.

Cet ouvrage constitue dans une première partie un reportage mené sur le vif par les époux PEJU lors de la sévère et tragique répression par la police de manifestants Algériens à Paris le 17 octobre 1961, puis dans une seconde partie Gilles MANCERON jette un regard neuf sur cet évènement méconnu et sur les motivations des protagonistes grâce au recul dû au temps.

 

 M. Gilles Manceron et M. Lilian Thuram, lauréat du Prix Seligmann contre le racisme 2010

 

"Le pardon et la rancœur. Algérie, France, Afrique du Sud : peut-on enterrer la guerre ?", de Laetitia BUCAILLE, publié aux Editions Payot.

Dans cette œuvre, l’auteur analyse, à travers différents témoignages d’anciens combattants des conflits franco-algérien et sud-africain, comment de farouches opposants aux vues diamétralement divergentes peuvent coexister pacifiquement, voire se réconcilier après une telle expérience.

 

 Mme Laetitia Bucaille et M. François Colcombet, membre du jury

 

Le jury a souligné en outre la qualité des ouvrages présentés cette année et a particulièrement apprécié l’ouvrage de La Cimade intitulé "Chroniques de rétention 2008-2011", publié aux Editions Solin / Actes sud.

05-10-2012

haut de page


Accueil - Mentions légales - Contactez-nous : contact@fondation-seligmann.org
Fondation Seligmann -  © 2012-2017