Surf et écologie pour les élèves du collège Le Nain de Tillemont

Le collège Le Nain de Tillemont, en REP+* à Montreuil (93), a réalisé, du 8 au 13 mai 2023, son action « Surfer sur l’écologie » au bénéfice de 50 élèves de l’association sportive, répartis de manière équilibrée entre filles et garçons, et dont certains sont issus de Segpa et d’Ulis**.

Crédits : coll. Le Nain de Tillemont

Ce séjour sportif au centre de l’Isle Verte à Soustons (40) a permis aux élèves de découvrir la pratique du surf. Il a donné lieu à une sensibilisation à l’écologie : tri des déchets, pique-nique sans plastique composé de produits de saison, création de shampoing, gel douche et dentifrice solide, atelier couture destiné à la création de pochettes pour savonnettes… et nettoyage de la plage, malheureusement écourté du fait du mauvais temps. Les participants ont également pu découvrir le milieu naturel local : plage, océan, forêt, observer le milieu marin et littoral, et découvrir un aquarium lors d’une journée en Espagne.

La reconduction de l’action est envisagée, avec le cas échéant l’intervention possible d’une association pour animer une demi-journée consacrée à la protection des océans.

*Réseau d’éducation prioritaire renforcé.
** Section d’enseignement général et professionnel adapté ; Unité localisée pour l’inclusion scolaire.

Théâ, avec l’OCCE de Paris

L’Office centrale pour la coopération à l’école (OCCE) de Paris a mis en œuvre son action Théâ au bénéfice de 104 élèves issus de six classes allant de la grande section de maternelle au CM2, dans six établissements scolaires différents, dont cinq en REP* et un en CAPPE**. Cette action vise à permettre la rencontre entre les élèves et les auteurs de théâtre jeunesse et leurs œuvres. Les classes concernées ont bénéficié en 2023 de 10 heures d’intervention d’une artiste de la Maison du geste et de l’image (MGI), d’une rencontre avec l’auteur Sylvain Levey, d’une sortie au théâtre sur temps scolaire et d’une autre sortie, hors temps scolaire, avec un parent invité. Une restitution du travail réalisé sur l’année a été organisée au moins de juin à la MGI.

Crédits : OCCE de Paris

D’après le bilan transmis à la Fondation Seligmann, les élèves ont ainsi pu « monter au “au plateau”, s’y déplacer, et faire vivre leur texte. Lors du moment d’échange à l’issue des rencontres, beaucoup ont dit : “On a ressenti de la peur [avant de présenter leur travail] et après de la joie”. Les élèves ont gagné en confiance en eux. [Ils] ont aussi pu échanger avec d’autres classes de quartiers tout à fait différents, et ont été très impressionnés par le travail des autres élèves. »

L’action Théâ se poursuit sur l’année scolaire 2023-2024 avec le soutien renouvelé de la Fondation Seligmann.

*Réseau d’éducation prioritaire.
** Convention académique pluriannuelle de priorité éducative.

Enquête sur la traite négrière – 2e année

L’association du Quartier Saint-Bernard, à Paris 11e, poursuit, avec le soutien renouvelé de la Fondation Seligmann, son projet d’enquête sur la traite négrière engagé en 2022. En 2023, 20 collégiens âgés de 13 à 15 ans, dont 7 filles et 13 garçons se sont rendus à Bruxelles, où ils ont rencontré l’association antiraciste Change, visionné un film réalisé par des jeunes dénonçant l’appauvrissement du continent africain à travers l’extraction incontrôlée des matières premières, et visité le musée Africa de Tervuren. Ce séjour à Bruxelles a également été l’occasion de découvrir la ville et de se rapprocher d’une maison de quartier dans un cadre associatif et solidaire.

Crédits : asso. Quartier St-Bernard

« Puissante en émotion, partage et solidarité », écrivent les porteurs du projet dans leur bilan transmis à la Fondation Seligmann, « cette histoire mémorielle sur la traite négrière […] n’a pas vocation à culpabiliser […] mais au contraire à partager une histoire qui nous rassemble autour des enjeux de société que sont la tolérance, la fraternité et la réciprocité dans le fait d’apprendre ensemble. » Et de citer un extrait d’une des chansons composées par les participants et interprétée lors d’une soirée de restitution le 10 novembre 2023 :

« Cette histoire n’est pas communautaire, elle concerne l’humanité entière ».

Prévu sur une durée de trois ans au bénéfice du même groupe de jeunes, le projet « Enquête sur la traite négrière » se poursuit en 2024.

Combattre l’exclusion et la stigmatisation des enfants en très grande précarité

L’association Askola, basée à Saint-Denis (93) et dont l’activité se déploie sur une grande partie du territoire de la Seine-Saint-Denis, accompagne chaque année environ 300 enfants en très grande précarité, vivant en bidonvilles, squats, hôtels sociaux ou à la rue, souvent allophones, afin leur permettre l’accès à l’école.

Crédits : asso. Askola

La quasi-totalité de ces enfants n’ont pas ou ont très peu été scolarisés antérieurement et relèvent de dispositifs spécifiques de l’Éducation nationale. L’association met en œuvre des actions de médiation scolaire, d’orientation des familles et peut également prendre en charge certaines dépenses. Ainsi, en 2023, grâce au soutien financier de la Fondation Seligmann, 99 élèves ont reçu un kit de rentrée comprenant des fournitures et dans la plupart des cas un cartable. 30 élèves ont par ailleurs reçu une « carte vêtement » d’une valeur de 50 €, et des vêtements sportifs ont été acquis pour équiper certains d’entre eux. Au total, en plus de ces matériels, Askola a pris en charge des frais d’internat, de restauration scolaire, de transports, de sorties sportives et culturelles.

L’association poursuit en 2024 son action contre l’exclusion et la stigmatisation des enfants en très grande précarité.

« Passeurs d’histoire et de mémoire » : rencontre avec Ginette Kolinka

Le collège Françoise Seligmann, à Paris 10e, a organisé au mois de juin 2022 son action « Passeurs d’histoire et de mémoire », au bénéfice des élèves des trois classes de 3e de l’établissement.

crédits : collège Françoise Seligmann

Les professeurs en charge du programme d’histoire de 3e s’efforcent depuis plusieurs années d’aborder l’étude de la Shoah en donnant à ce sujet une dimension locale et incarnée. C’est dans ce cadre que Ginette Kolinka, survivante du camp de concentration et d’extermination nazi d’Auschwitz-Birkenau, libéré en janvier 1945 par l’armée soviétique, et passeuse de mémoire, est venue témoigner devant les classes. Cette rencontre exceptionnelle a été l’occasion pour chaque élève de recevoir un exemplaire du livre de Ginette Kolinka, Retour à Birkenau*, dont l’acquisition a été permise par le soutien financier de la Fondation Seligmann.

Cette action et plus spécifiquement la remise du livre avaient pour objectif de matérialiser le fait que c’est désormais aux jeunes générations de transmettre la mémoire. 

crédits : collège Françoise Seligmann

* Ginette Kolinka, avec Marion Ruggieri, Retour à Birkenau, Paris, Grasset, 2019

Projet « Sport et nature » au lycée professionnel Hector Guimard

Le lycée professionnel Hector Guimard de Paris 19e a organisé au mois de juin 2023, un séjour de cinq jours à Bidarray, au Pays basque (64), au bénéfice de 15 élèves issus de sept classes de terminale CAP inscrits dans la nouvelle option « Sport et nature » créée au sein de l’établissement, dans un triple but d’éducation par le sport, de renforcement de la maîtrise du français et d’acquisition de compétences historiques et géographiques. 

Crédits : lycée professionnel Hector Guimard

Arrivés sur le territoire entre 2018 et 2021, ces élèves ont intégré le lycée Hector Guimard pour apprendre un métier du bâtiment (installateur sanitaire, peintre, carreleur-mosaïste, technicien de maintenance). Dans le cadre de l’option « Sport et nature », ils ont pratiqué des activités de pleine nature tous les mercredis après-midi durant l’année scolaire.

Considéré par les porteurs comme « une véritable réussite », l’action a permis aux participants, qui n’étaient jamais sortis de Paris depuis leur venue en France, de découvrir une nouvelle région, une nouvelle culture et une nouvelle langue.

Par ailleurs, la participation de ces jeunes à de nombreuses compétitions dans l’année leur a donné l’occasion de côtoyer d’autres élèves issus de milieux sociaux différents, qu’ils n’auraient pas forcément croisé dans d’autres circonstances.

L’aide financière de la Fondation Seligmann a servi à prendre en charge le trajet en train Paris-Bayonne, le transport en bus sur place, ainsi que d’une activité VTT. L’option « Sport et nature » est reconduite en 2023-2024, avec l’objectif de réaliser également un séjour en fin d’année.

Apprendre le français en découvrant le spectacle vivant

L’association Mieux lire, mieux écrire, basée à Noisy-le-Grand (93), en partenariat avec le théâtre municipal de cette ville – l’Espace Michel Simon –, a reconduit en 2022-2023 son action « Apprendre le français en découvrant le spectacle vivant », au bénéfice des personnes de tous âges, originaires d’une soixantaine de pays et résidentes de la commune, inscrites à ses ateliers d’apprentissage de la langue française. En 2022, cette action a bénéficié à 185 apprenants, dont une majorité de femmes et 38 enfants de moins de 14 ans.

Lecture de contes écrits par les apprenantes devant le public de la Médiathèque – crédits : association Mieux lire, mieux écrire

Comme chaque année, les spectacles ont été choisis en concertation avec la responsable des actions culturelles du théâtre et la responsable de l’association, en tenant compte du niveau de langue de chacun. Les représentations ont fait l’objet d’un travail de préparation et donné lieu à des échanges permettant de partager les impressions des spectateurs.

« Ces sorties, écrivent les porteurs dans le bilan communiqué à la Fondation Seligmann, ont effectivement permis une ouverture à la culture, ce qui contribue un levier d’action performant pour l’apprentissage de la langue. » Pour l’association, « le spectacle lui-même est un moment privilégié d’accès à la culture et un moment convivial. »

En 2022, L’aide financière de la Fondation Seligmann a permis la prise en charge de 170 places de théâtre à tarif préférentiel au bénéfice des apprenants de l’association Mieux lire, mieux écrire. L’action a été reconduite en cette année 2023-2024, toujours en partenariat avec l’Espace Michel Simon, une vingtaine de spectacles ayant été sélectionnés pour cette nouvelle saison.

Tous à vélo, du collège Jean Lolive au Chemin des Dames

Le collège Jean Lolive, en REP+ à Pantin (93), a réalisé en 2022-2023 son action « Du collège au Chemin des Dames : tous à vélo ». Cette action, mise en œuvre dans le cadre du projet d’établissement « Tous à vélo : corps et savoir sans le savoir », qui allie l’EPS et l’histoire-géographie/éducation morale et civique, s’est déroulée sur toute l’année scolaire et s’est conclue par un voyage de classe itinérant à vélo jusqu’à la Caverne du Dragon, sur le Chemin des Dames, du 6 au 9 juin 2023, au bénéfice de 20 élèves de 3e.

Le voyage de classe a été ponctuée de visites de sites historiques qui ont notamment permis aux élèves de se représenter ce qu’a pu être la guerre de tranchées et les conditions réellement vécues par les soldats à l’époque.

Les objectifs de l’action ont été globalement atteints : le séjour a donné corps aux apprentissages théoriques, a permis de renforcer le vivre ensemble ainsi que le respect des consignes de sécurité dans le cadre d’un déplacement en groupe à vélo. Forts de cette expérience, les organisateurs envisagent de reconduire cette action en en améliorant le parcours, en prévoyant de nouvelles visites de sites historiques et en impliquant davantage les élèves dans la construction du séjour.

L’aide financière de la Fondation Seligmann a contribué à la prise en charge des frais généraux du voyage.

Crédits : coll. Jean Lolive

Sensibiliser les élèves et leurs familles à l’écologie par la création d’un potager à l’école élémentaire Le Renne de Grigny

L’école élémentaire Le Renne, en REP+ Jean Vilar à Grigny (91), a réalisé son projet de création d’un potager dans l’école, impliquant trois classes de CE1, soit 30 élèves au total, ainsi que leurs parents, dans un objectif de sensibilisation des enfants et de leurs parents à l’écologie et de découverte du monde du vivant, du cycle des végétaux et du rôle des insectes.

Au programme de cette action qui a rythmé toute à l’année scolaire 2022-2023 : installation d’un lombricomposteur, intervention d’un animateur de la Maison de la nature visant à faire comprendre aux élèves le fonctionnement et l’intérêt du compostage et du tri des déchets, prise en main du lombricomposteur par les élèves eux-mêmes, visite de la ferme pédagogique Saint-Lazare, et mise en place des bacs avec l’aide des personnels du service espaces verts de l’agglomération Grand Paris Sud, qui a fourni la terre.

Crédits : EE Le Renne

Les élèves ont enfin planté les semences, mis en terre les plants, et se sont occupés de l’arrosage, de l’entretien ainsi que de la récolte. Ils ont également confectionné en classe des tartes et des soupes avec leurs propres fruits et légumes.

Les organisateurs estiment que les objectifs ont été atteints et envisagent de reconduire le projet, en agrandissant le potager, pour faire participer les autres niveaux de classe ainsi qu’un plus grand nombre de familles. L’aide financière de la Fondation Seligmann a notamment permis de financer l’acquisition des bacs potagers.

« Pass pour un avenir de choix » avec l’association Acina

L’association Acina, pour « accueil, coopération, insertion pour les nouveaux arrivants », a mis en œuvre, sur l’année 2022, son action « Pass pour un avenir de choix », permettant à 178 personnes, dont 63 adultes, 115 enfants et une majorité de femmes et de jeunes filles, d’accéder à des activités culturelles ou de loisirs. Les publics accompagnés par l’association Acina vivent en situation de grande précarité et de mal-logement : en bidonvilles, squats ou hôtels sociaux, dans les quartiers classés en politique de la ville ou en périphérie. Les activités ont été réalisées en 2022 à Paris et dans les départements de l’Essonne, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne, ainsi qu’hors de l’Île-de-France dans le cadre d’une journée au bord de la mer.

Crédits : asso. Acina

Cette action « Pass pour un avenir de choix » avait notamment pour objectifs d’élever le niveau de connaissances des personnes accompagnées, de leur permettre l’accès à des savoirs de base, en particulier le français oral et écrit, de développer leur maîtrise de leur environnement et leur capacité à se repérer et se déplacer sur un territoire donné, et de renforcer leur sentiment d’appartenance à la société française, tout en favorisant l’accès à la scolarisation pour les jeunes. Les sorties organisées, conçues, selon les organisateurs, comme autant de « bulles de respiration », ont permis aux enfants d’accéder aux droits culturels qui sont ceux de tous les enfants. Ceux-ci ont ainsi pu mieux appréhender le groupe, se familiariser avec les règles, écouter, développer leurs compétences sociales, émotionnelles et cognitives. Compte tenu des résultats tant qualitatifs que quantitatifs de l’action, l’association prévoit de la reconduire, en affinant ses objectifs, avec un travail renforcé sur la parentalité et l’accès aux droits des enfants.

L’aide financière de la Fondation Seligmann a contribué au financement d’activités en plein air, de sorties culturelles, à l’acquisition de fournitures pédagogiques, ainsi qu’à la prise en charge de frais de déplacement.